Emission du 06/02/08

frequencek

QUAND LE BARRIO RENCONTRE LE SOLAR
Tous les mercredis, de 22h00 à minuit, 103.4 FM (Côte d’Azur)

Hola mi gente !

Ces deux dernières semaines, qu’avez-vous pu écouter sur les ondes de votre émission de radio favorite ? Une grande variété de morceaux salsa !

Nous avons reparlé du projet musical MUSICA CUBANA, initié par Wim Wenders, déjà multiprimé avec son documentaire musical Buena Vista Social Club. Dans une précédente newsletter de l’émission, nous avions déjà parlé de cette brillante initiative de Wenders. Rappelons alors que ce projet nous plonge au cœur de la musique cubaine et dresse le portrait des descendants du légendaire Buena Vista Social Club.

Au départ, l’idée était de suivre la nouvelle scène musicale cubaine, i.e . les artistes qui sont de véritables stars à Cuba. Wim Wenders confie alors la réalisation de son projet à un jeune argentin, German Kral, qui va auditionner de nombreux musiciens, en écoutant leurs démos ou en les rencontrant, et ce afin de sélectionner les talents les plus prometteurs.

Le documentaire prend forme. Au centre de la distribution, on retrouve Pio Leiva, 87 ans, rendu célèbre par le Buena Vista Social Club. La finalité ? La formation d’un groupe, The Sons of Cuba, qui réunit les stars montantes de Cuba, et qui se produira pour la première fois dans un grand concert à Tokyo. On retrouve alors dans cette formation : Samuell Formell (Los Van Van), Tirso Duarte, Pedro Lugo Martinez ‘El Nene’ (Los Jovenes Clasicos del Son), Mario Rivera ‘Mayito’ (Los Van Van), la rappeuse Telmary Diaz, les déesses de la latino-pop cubaine Arlenys et Annalays (Chiki-Chaka Girls), Osdalgia Lesmes, Luis Frank Arias (Los Soneros de Verdad). C’est tout ce beau monde que l’on retrouve dans la superbe version de Chan Chan que vous avez pu écouter à l’antenne, extrait du concert de Tokyo.

Nous avons également passé un autre extrait de ce concert, le tube de Mayito Rivera, Negrito Bailador, dans une version très dynamique et plus péchue que la version de son album solo, sans doute aussi grâce au talent de chanteur d’El Nene.

Nous avons également rendu hommage à Compay Segundo, autre membre du Buena Vista Social Club, en écoutant le fameux La Negra Tomasa, écrit par Guillermo Rodriguez Fiffe, sans doute parmi les morceaux les plus célèbres de la musique latine. Le titre ne vous dit rien ? Sans doute parce que le morceau est aussi très connu sous le nom de Mandinga. Toujours rien ? Et si je vous dit Bilongo ? Toujours est-il que la version de Compay reste fidèle au style qu’on lui connaît.

Côté cubain, nous vous avons fait découvrir plusieurs extraits du dernier album de Tirso Duarte, intitulé Fin del Juego :

El Asesino, un mélange subtil de timba, reggaeton et rumba, des coros masculins très originaux, sans doute LA bombe de l’album ;

La Madre Maria, où Tirso mèle ici un peu de rap à sa timba

Yo Soy tu Papi

A l’écoute également, un nouvel extrait de l’album d’Elio Revé Jr y su Charangon, A sancochar boniato, qui raconte les péripéties d’un repas de fêtes dans la famille Revé, où tout d’un coup, les cochons, prévus au repas , disparaissent. Pas grave, « vamos a sancochar boniato con bacalao ! » (on fait à la bonne franquette avec de la morue !)

Nous avons également passé des gros classiques de la musique cubaine, comme Tu me dijistes Mentiras ou encore El Paso de Encarnacion, de Manolito y su Trabuco, mais aussi le superbe morceau instrumental Tumbao pa’ Changuito, hommage au percussioniste cubain José Luis Quintana ‘Changuito’, et le cha-cha Guajira mi Son, tous deux sur l’album Descarga Total de Maraca.

Qui dit classique de la musique cubaine dit bien sûr Los Van Van, avec deux morceaux bien connus : Soy Todo, et Temba Tumba Timba, ce dernier composé par Cesar ‘Pupy’ Pedroso.

Au passage un morceau de La Charanga Habanera, groupe que l’on ne présente plus, avec le morceau Abusadora, sur l’excellent album Soy Cubano, Soy Popular.

Et du côté de New-York ? Eh bien nous avons rendu hommage à un très très grand groupe, El Gran Combo de Puerto-Rico, avec 2 morceaux que l’on retrouve sur une compilation faite par des DJs ayant revisité les grands classiques du groupe. L’album s’appelle Salsa Classics Revisited, et le résultat est vraiment étonnant ! Ce qui est bien avec cet album, c’est qu’il pourrait être comparé à un best-of du groupe, à ceci près que les morceaux que l’on retrouve réservent une multitude de surprises…

Vous avez également pu écouter le splendide Triste y Vacia, extrait de l’album Vigilante, qui réunit le tandem de choc Hector Lavoe et Willy Colon, ainsi que le morceau Llevatela de la Tipica 73.

Enfin, Constantin nous a fait découvrir l’Orquesta DeeJay, ainsi que la version Bailatino du célèbre morceau Muñeca.

Voilà, c’est fini pour cette fois-ci, on se retrouve à l’antenne dès mercredi prochain !

Merci à vous de nous écouter et de faire vivre votre émission salsa, la seule de la Côte d’Azur !

DJs Constantin, Leonel & Max

[web radio]* player

Pour laisser un message / To leave a message

Timba Para Siempre à distance

Pour écouter votre webradio préférée depuis votre smartphone, tablette, ou baladeur, rien de plus simple :

[*] Timba PS, Radionomy ou Radioline sur l'App Store
                   

[*] Timba PS, Radionomy ou Radioline sur Google Play
                  

Boutique Timba Para Siempre

Windows Media Player

Pour les utilisateurs de Windows Media, il est également possible d'écouter Timba Para Siempre via le Windows Media Guide. Ca se passe là!

Et pour télécharger le Windows Media Player, cliquer sur l'image !
Get Windows Media Player

Twitter

Facebook