Emission du 16/01/08

frequencek

QUAND LE BARRIO RENCONTRE LE SOLAR
Tous les mercredis, de 22h00 à minuit, 103.4 FM (Côte d’Azur)

Hola mi gente !

Mercredi, nous avons démarré l’émission avec La Fania All Stars.

La Fania all Stars est un orchestre réunissant les meilleurs musiciens et chanteurs de la maison de disques Fania Records. Cet orchestre est né en 1968, lorsque les promoteurs Jack Hooke et Ralph Mercado contactent Jerry Masucci avec l’idée de mettre en scène toutes les stars de la Fania, la Fania All Stars, ainsi que des guests stars comme Tito Puente (chez Tito Records), Eddie Palmieri, Richie Ray et Robby Cruz (Alegre Records) pour un concert événement promotionnel au Red Garter de Greenwich Village. Ce concert fait salle comble !

En 1971, Masucci et Ralph Mercado organisent un concert au Cheetah (5000 places). L’album Live at the Cheetah vols 1 et 2 issu de ce concert est l’album de musique latine le plus vendu à ce jour !

Le 24 août 1973, Fania All Stars fait une première apparition au Yankee Stadium de New-York (60000 places !), avec les principales vedettes de la Fania : Ray Barretto, Willie Colón, Larry Harlow, Johnny Pacheco, Roberto Roena, Bobby Valentín et d’autres musiciens invités pour la descarga: Manu Dibango, Mongo Santamaria et Jorge Santana (le plus jeune frère de Carlos Santana).

En 1974, lors d’un festival de musique organisé conjointement avec le mythique combat de boxe Mohammed Ali – George Foreman, la Fania All Stars donne un concert au Stade de Kinshasa (Zaïre) (80 000 places).

Puis c’est le retour au Yankee Stadium en 1975 pour un concert où l’on retrouve au chant les noms de Celia Cruz, Hector Lavoe, Cheo Feliciano, Ismael Miranda, Justo Betancourt, Ismael Quintana, Pete “El Conde” Rodriguez, Bobby Cruz et Santos Colón. Ce sont quatre extraits du double album issu de ce concert “Live at Yankee Stadium 1975” que nous avons écouté pour débuter l’émission de mercredi: Pueblo Latino, interprété par Pete El Conde Rodriguez, Mi Gente chanté par Hector Lavoe, Diosa del ritmo par elia Cruz, et enfin Soy Guajiro par Ismael Miranda.

La Fania all stars poursuit en 1976 avec un concert mémorable au Lyceum Ballroom de Londres, où ils font salle comble. En 1978, c’est un concert au Madison Square Garden qu’ils donnent.

Dans les années 80, après un film sans succès, des problèmes de droits d’auteur impayés, et l’arrivée des merengue et autres salsa romantiques dans le marché américain, la Fania décline progressivement.

En 1994, le groupe a fêté les 30 ans de Fania Records par trois concerts à San Juan, Miami et New York.

Après cette première partie dédiée à la musique de New York, nous sommes partis en direction de l’Amérique latine, avec dans un premier temps le groupe La Quinta Galaxia, et son splendide hommage au « tres » (Homenaje al Tres), puis dans un second temps avec le groupe La excelencia et un extrait du denier album intitulé La Salsa y el Guaguanco.

Retour ensuite à New-York avec une petite dédicace de Constant qui a souhaité passer une version live du superbe morceau de Ray Barretto La Hipocrecia y la Falsedad, avec ses paroles bien explicites.

Du côté de la musique cubaine, nous avons rendu hommage à deux gagnants des FIESTA CUBANA AWARDS 2007 (vote organisé par le site http://www.fiestacubana.net, le portail français de la musique et de la danse cubaines). Dans la catégorie « Meilleur concert », c’est Maikel Blanco et sa formation Salsa Mayor qui ont été primés, et c’est l’extrait Control du Live desde la casa de la musica que vous avez pu découvrir mercredi. Dans la catégorie « Meilleur album », l’award a été attribué à Elio Revé Jr. Y su Charangon, pour son album Fresquecito fraîchement sorti dans les bacs en fin d’année 2007. Sur cet album, on retrouve en invité Roberto Hernandez, une des voix charismatiques de Los Van Van, pour un morceau, el Jonron, qui met le feu !

Petit intermède « porto » avec le splendide Profesor de Yambu sur l’album Musica de Rafy Puente y Orquesta Yambu, avant de revenir vers Cuba avec deux artistes de réputation énorme : Issac Delgado, avec le morceau El Solar de la alifornia, et Los Van Van, avec l’envoûtant Anda, Ven y Quiereme, que l’on retrouve sur l’album Chapeando. A notre que ce groupe mythique de la musique cubaine vient de sortir un album CD+DVD live intitulé Aqui el que gana baila, et s’apprête à sortir également un tout nouvel album studio, intitulé Arrasando. A suivre de près !

Côté découverte, nous avons passé deux morceaux que l’on peu l’habitude d’entendre : le morceau Via de Willy Chirino, sur l’album Oxigeno (1991), qui sera reprise ensuite par Al Delory pour une superbe interprétation intrumentale au piano, et la version salsa du tube Hoy de Gloria Estefan.

Enfin, nous avons terminé l’émission avec un potpurri de 4 « son » d’Adalberto Alvarez, sur son album El Son de Adalberto – Suena cubano.

Voilà, c’est fini pour cette semaine, on se retrouve à l’antenne mercredi prochain !

Merci à vous de nous écouter et de faire vivre votre émission salsa, la seule de la Côte d’Azur !

DJs Constantin, Leonel & Max

[web radio]* player

Pour laisser un message / To leave a message

Timba Para Siempre à distance

Pour écouter votre webradio préférée depuis votre smartphone, tablette, ou baladeur, rien de plus simple :

[*] Timba PS, Radionomy ou Radioline sur l'App Store
                   

[*] Timba PS, Radionomy ou Radioline sur Google Play
                  

Boutique Timba Para Siempre

Windows Media Player

Pour les utilisateurs de Windows Media, il est également possible d'écouter Timba Para Siempre via le Windows Media Guide. Ca se passe là!

Et pour télécharger le Windows Media Player, cliquer sur l'image !
Get Windows Media Player

Twitter

Facebook